Comment installer un plafonnier ?

Installation dans un nouveau logement ou envie de changer de déco : on est fatalement amené à devoir accrocher un nouveau plafonnier chez soi ! La bonne nouvelle, c’est que c’est loin d’être compliqué. C’est même un petit bricolage à la portée de tous. Un seul impératif : faire preuve d’un minimum de précautions !

Le matériel

Il vous faudra bien entendu… un plafonnier ! Vous ne l’avez pas encore déniché ? Un très large choix de luminaires est disponible sur le marché. Pour le choisir, tenez compte des critères de base : l’emplacement (dimensions, pièce d’eau, etc.) et l’usage (lecture, éclairage de la table, etc.). Le top ? Le plafonnier LED, fonctionnel et peu gourmand en énergie ! Pour l’installer, prévoyez :

  • Un escabeau
  • Une perceuse-visseuse
  • Un mètre
  • Un crayon
  • Un tournevis
  • Une cheville et un foret de même dimension
  • Un boîtier DLC
  • Une pince coupante
  • Une pince à dénuder

Les étapes

Avant de vous lancer dans l’installation de votre plafonnier LED, vous devez couper le disjoncteur. Il est recommandé de vous munir d’un testeur (voltmètre) afin de vérifier que le courant est bel et bien coupé. Déballez votre nouveau plafonnier et disposez soigneusement tout le nécessaire – outils et visserie – afin de pouvoir travailler plus confortablement.

  • Munissez-vous du crayon pour marquer l’emplacement de votre plafonnier. Prenez le temps de bien le positionner, au-dessus de la table de la salle à manger ou au centre de la pièce. Certains plafonniers sont équipés d’une base très large, devant être fixés à l’aide de 2 à 5 vis. Vous devrez donc tracer soigneusement les repères !
  • Percez le trou destiné à la cheville, puis vissez le piton de suspension.
  • Percez le trou destiné à la tige du boîtier de dérivation, et coupez le câble à la longueur adéquate.
  • Dénudez les fils électriques sur 10 à 15 mm.
  • Raccordez les fils, en respectant scrupuleusement les couleurs.
  • Mettez le plafonnier en place.

Comment faire dans un logement ancien ?

Si votre logement n’est pas aux normes, il est probable que les fils sortent directement du plafond. Dans ce cas, le piton de suspension destiné à supporter le poids du luminaire devra être fixé à proximité. Raccordez ensuite les fils au domino de votre plafonnier.

Vérifier l’installation

Avant de ranger vos outils, vérifiez que tout fonctionne ! Attention à ne pas négliger le choix de l’ampoule. Pensez à consulter les informations techniques fournies par le fabricant. L’info cruciale ? La puissance maximale (exprimée en Watt).

En suivant ces conseils ainsi que les étapes d’installation à la lettre, votre plafonnier brillera de mille feux en quelques minutes seulement et sans grand effort à fournir de votre part !

Jeune homme qui regarde sous le capot de sa voiture pour la réparer

Quelles ressources pour se mettre à la mécanique auto ?

Que l’on soit un homme ou une femme, il n’est pas toujours évident de savoir ce qui se passe sous le capot d’une voiture. Là où autrefois, de simples connaissances en mécaniques suffisaient, les voitures ont aujourd’hui de nombreux composants électroniques voire technologiques. Pourtant, il est peut toujours être utile de savoir faire quelques réparations sur sa voiture, sans devoir courir chez son garagiste pour un oui ou pour un non. Voici quelques ressources qui devraient pouvoir vous aider à mettre les mains dans la mécanique !

Les émissions automobiles

À la télévision, il y a toute une ribambelle de programmes : films, séries, émissions, reportages, documentaires, etc. Parmi ces programmes, certains sont entièrement consacrés à l’automobile.

En France, on pourra notamment citer Turbo ou Automoto. Certains programmes anglosaxons ont également été adaptés en version française. C’est le cas par exemple de Top Gear, de Wheeler Dealers (Occasions à saisir), de Pimp My Ride…

Certaines de ces émissions s’intéressent à l’actualité automobile : nouveaux modèles de voitures, salons automobiles, etc. D’autres seront plus dans la pratique et pourront même vous donner quelques précieux conseils : choisir et équiper des chaînes de voiture en hiver, faire du tuning ou bien encore acheter un véhicule d’occasion.

Les applications mobiles et les jeux vidéo

Pour compléter ses connaissances théoriques, il n’y a rien de mieux que la pratique ! Or, on n’a pas toujours l’occasion d’avoir une voiture à réparer sous la main pour s’entraîner. Mais sans aller jusque-là, il est possible de tester ses connaissances avec des exercices et des cas pratiques.

Sur mobile ou tablette, vous pouvez par exemple télécharger des applications dédiées à l’apprentissage de la mécanique automobile. Des cours accessibles partout, tout le temps, accompagnés de tutos et de schémas explicatifs.

Certaines applications vous proposent parfois d’apprendre de façon ludique, comme avec Car Mechanic Simulator (également disponible sur PC). Ce jeu vous demande de rénover des voitures avant de les revendre. Une mise en situation originale qui permet de se plonger plus facilement dans les rouages de la mécanique !

Votre garagiste

Qui de mieux qu’un professionnel de l’automobile pour vous enseigner quelques connaissances sur la mécanique ? Sans aller jusqu’à leur demander des cours particuliers, certains garagistes sont toujours prêts à partager des bons conseils avec leurs clients.

Vous pourrez par exemple profiter de la révision de votre Peugeot ou de votre Citroën pour demander à votre garagiste de vous montrer comment faire votre vidange. Idem, lorsque vous faites changer vos pneus d’été, demandez-lui conseil pour régler votre parallélisme vous-même.

D’une manière générale, dès que vous vous rendez dans un garage ou dans un magasin automobile, n’hésitez pas à poser des questions. Petit à petit, vous comprendrez mieux le fonctionnement de votre voiture. À terme, vous serez peut-être capable d’effectuer certaines petites réparations vous-même !

pancarte open magasin

Changer de vie et ouvrir une franchise

Le rêve de changer de vie, beaucoup de personnes le font mais peu passent vraiment à l’action. Pourtant, l’épanouissement est parfois lié à ce genre de décision. Quitter son poste actuel pour se mettre à son compte peut permettre de trouver un nouveau rythme et de donner un nouvel élan à sa carrière et à sa vie personnelle.

Ouvrir une franchise : choisir la sécurité

La raison principale qui empêche souvent de sauter le pas c’est la peur de ne pas réussir. Quitter un poste stable pour se mettre à son compte peut faire peur. Mais en choisissant d’ouvrir une franchise, c’est aussi faire le choix de la sécurité. Tout d’abord, les marques ouvertes à la franchise ont souvent un petit guide à l’attention des éventuels futurs franchisés pour savoir comment ouvrir une franchise. De plus, l’accompagnement est soutenu. Tout d’abord en amont du projet, pour valider les différents plans de financement, mais aussi trouver un local et se former, les franchisés ne sont pas livrés à eux-même. Ouvrir une franchise présente donc moins de risques qu’ouvrir un nouveau concept de magasin ou lancer sa marque.

Les avantages de la franchise

L’ouverture d’une franchise s’accompagne de nombreux avantages. Tout d’abord le franchisé sera indépendant dans l’organisation de son magasin, mais cela avec le soutien de sa maison mère. Choisir d’ouvrir une franchise, c’est choisir un secteur qui nous plait et dans lequel il sera possible de s’épanouir, que ce soit une franchise de cuisine, dans la mode ou autre. De plus, l’ouverture d’une franchise permet de bénéficier de la notoriété de la marque déjà en place. Bien souvent, d’autres franchises existent déjà, c’est donc une opportunité de se créer un réseau grâce à tous les autres franchisés qui sont passés par les mêmes étapes. En tant que franchisé, il est aussi bien souvent possible de suivre des formations pour apprendre de façon continue les nouveautés du métier. Les opportunités sont nombreuses pour ne jamais se lasser et évoluer au quotidien dans un univers passionnant.

économies énergie

Rénovation : une maison qui consomme moins et mieux

De nombreux ménages décident de faire des travaux de rénovation dans leur maison. Cela permet en effet de réaliser des économies en consommant moins d’énergie et de façon plus raisonnée. Les installations sont en effet de plus en plus performantes. Découvrez des exemples de travaux de rénovation et les possibilités qui existent pour les financer.

Réaliser des économies d’énergie

Le but premier des travaux de rénovation est de réaliser des économies d’énergie. Cela passe par différents travaux. Il est par exemple possible d’améliorer l’isolation de sa maison en isolant les combles. Le changement des fenêtres et portes peut aussi rentrer dans le cadre de travaux de rénovation dans le but d’avoir une meilleure isolation. Parmi les installations les plus simples à faire et les plus efficaces en termes d’économies on compte l’installation d’une chaudière hybride. En effet, ce type de chaudière permet d’associer les avantages d’une chaudière gaz à condensation et d’une pompe à chaleur. Si la maison dispose d’un circuit de chauffage central alors il n’y a pas de travaux lourds à prévoir et il est possible de faire jusqu’à 40% d’économies d’énergie par rapport à une ancienne chaudière.

Les aides financières disponibles

Si vous décidez de passer à une énergie plus propre comme le gaz naturel, sachez qu’il existe des aides financières gaz auxquelles vous pouvez être éligible. Des aides financières sont d’ailleurs disponibles pour beaucoup de travaux de rénovation. Parmi les aides fiscales les plus connues, on peut citer le crédit d’impôt pour les travaux de rénovation appelé le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) et la TVA à taux réduit à 5,5%. Mais ce ne sont pas les seules aides qui existent pour vous aider à financer vos travaux de rénovation. Les fournisseurs d’énergie peuvent mettre en place des aides comme des primes par exemple. Des prêts préférentiels existent également, comme l’éco-prêt à taux zéro. Les régions, les départements et les communes proposent aussi des aides financières dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, l’une d’entre elles étant l’exonération de la taxe foncière.

Comment bien accueillir son premier chaton ?

Ca y est, vous sautez le pas ? Vous avez décider de réaliser votre rêve et d’adopter un adorable chaton ? C’est une excellente nouvelle ! Vous allez pouvoir découvrir les joies d’avoir un animal chez soi, de l’éduquer, de jouer avec lui… Mais adopter un chat n’est pas pour autant instinctif en ce qui concerne ses besoins, sa nourriture, son adaptation au quotidien… Voilà donc un guide pour bien accueillir son premier chaton et profiter ensuite de votre vie commune :

Les différents espaces à prévoir pour le chat

Le chat est un animal territorial. Il doit donc évoluer dans un milieu qui lui plait et dans lequel il se sent à l’aise. Il y a trois espaces à installer pour lui qui sont primordiaux :

L’espace repas : vous devez installer dans un endroit calme la gamelle de votre chat. Vérifiez régulièrement que la gamelle d’eau est remplie et qu’il y a toujours des croquettes à disposition.

L’espace toilette : le chat a besoin de calme pour faire ses besoins. Installez donc la litière de votre chat dans une pièce où il y a peu de mouvements. Régulièrement ramassez à la pelle les déjections et le sable souillé. Et une fois par semaine videz entièrement la caisse et nettoyez-la avec de la javelle. Petite astuce : tapissez le fond de la caisse avec du bicarbonate de soude pour éviter les odeurs !

L’espace repos : le chat a besoin de contrôler son espace tout en étant à l’abri. Prévoyez donc un espace repos en hauteur et un panier au sol dans lequel il pourra se reposer à son aise.

Lorsque le chaton fera sa première nuit chez vous, laissez-le miauler. Il comprendra ainsi que la nuit, il sera seul. Rassurez-vous, un chat prend vite ses habitudes alors soyez patient et laissez-le découvrir à son rythme son nouveau foyer.

Comment nourrir son chaton ?

Commencez par des croquettes adaptées pour les chatons. Elles sont plus caloriques et l’aideront à bien grandir. Ensuite, vous pourrez choisir une nourriture pour chat adulte ou pour chat d’intérieur. Préférez les croquettes à la pâté qui sont moins caloriques surtout pour les chats d’appartement. Un chat mange toute la journée un petit peu. Il est donc important qu’il ait toujours à disposition une gamelle pleine.

Le premier rdv chez le vétérinaire

Il est important d’amener le chaton chez le vétérinaire pour une première visite de contrôle. Il pourra être vacciné, vermifugé et traité contre les puces. Ensuite, à 6 mois au lieu la castration du chat, plus que recommandée pour les chats d’intérieur. Puis, tous les ans, une visite de contrôle est recommandée pour vous assurer que votre chat est en pleine santé !

Comment mettre en route sa piscine ?

Lorsque l’on acquière une piscine, la première mise en route est sans doute le moment le plus important de votre installation. Débutant Dilettante vous explique tout : comment remplir la piscine, la filtrer et la purifier pour pouvoir la mettre en route comme il faut et vous baigner en toute sérénité !

1ère étape : la mise en eau de la piscine

piscine-eau

La mise en eau de la piscine est la première chose que vous devez faire après la pose du revêtement.

Si vous avez un liner, cette mise en eau doit intervenir juste après la pose, car c’est l’eau qui va définitivement sceller le liner contre les parois de la piscine. Dans tous les autres cas, il vous faudra d’abord respecter le temps de séchage de votre revêtement avant la mise en eau. Vous pouvez vous renseigner à ce sujet auprès de votre constructeur.

Ensuite, avant de remplir votre piscine, il est important de bien analyser votre eau afin d’éviter de changer ou de vider l’eau de la piscine une fois remplie. La composition de l’eau (dureté, pH, etc.) doit permettre le bon fonctionnement des traitements de l’eau. A ce titre, l’eau de ville est souvent plus facile d’entretien que l’eau d’un puits.

Une fois ceci fait, vous pouvez remplir votre bassin. Il vous faudra compter plusieurs litres d’eau selon le volume de votre piscine (1m3 = 1000 litres) et vous armer de patience : le temps de remplissage du bassin dépend lui aussi du volume de la piscine et il vous faudra plusieurs heures au minimum pour la remplir, même pour les plus petites.

Il ne faut pas remplir la piscine jusqu’à ras bord mais jusqu’à la moitié ou au ¾ des skimmers, selon ce que votre constructeur vous a recommandé.  Le niveau de l’eau aura tendance à baisser avec le temps à cause de divers éléments comme l’évaporation. Pour éviter ce phénomène, utilisez une bâche de piscine, surtout en cas de fortes chaleurs.

2ème étape : la mise en route de la piscine

piscine-bois

Après s’être occupée de la mise en eau de la piscine, il est temps de s’occuper de sa mise en route. Vous allez ainsi devoir traiter l’eau et mettre en route la filtration.

Pour le traitement de l’eau, vous devez rapidement désinfecter l’eau de la piscine selon le mode de désinfection que vous avez choisi : chlore ou sel (le chlore est le plus connu). Vous pouvez d’ailleurs effectuer un traitement choc (15g de chlore ou de sel par m3) pour la première fois afin d’être sûre de désinfecter l’eau efficacement.

Ensuite, il vous faut mettre en route le circuit de filtration, dont le fonctionnement de la piscine repose en partie dessus. Une fois les tuyaux installés, les branchements réalisés et le bassin prêt, démarrez la pompe et le filtre puis vérifiez que tout fonctionne bien au niveau de la filtration de l’eau (pas de blocages, de bruits bizarres, de refoulement…).

A noter : si vous avez installé un système de traitement de l’eau après filtration comme un électrolyseur ou un ozonateur, l’eau sera parfaitement purifiée avant de retourner dans votre bassin.

3ème étape : entretenir sa piscine

femme-piscine

Et oui, après avoir mis en route la piscine, il ne faut pas oublier de l’entretenir ! L’entretien n’est pas bien compliqué et comprend surtout le nettoyage de l’eau et du bassin.

Il faut entretenir l’eau de la piscine régulièrement afin qu’elle reste pure et que vous puissiez vous baigner en toute sécurité. Pour cela, vérifiez l’équilibre de l’eau en réajustant le dosage de chlore ou de sel et ramassez à l’épuisette les gros débris qui flottent à la surface de l’eau, comme des feuilles ou des insectes, une action qui peut être engagée à chaque baignade. En cas de besoin, il est possible d’effectuer un traitement de choc (cf. §2).

Ensuite, ponctuellement, vous devrez nettoyer en profondeur le bassin de la piscine à l’aide d’un aspirateur. Vous pouvez utiliser un balai aspirateur ou, plus pratique, un robot hydraulique électrique ou à pression qui peut être en partie voire totalement automatisé et donc autonome. Il vous faudra également nettoyer les équipements de traitement de l’eau comme :

  • Les skimmers
  • La pompe
  • Le filtre
  • Le balai

A noter : investir dans un abri de piscine est intéressant car cela permet de limiter l’entretien de la piscine en la protégeant efficacement contre les intempéries et la pollution extérieure.

 

Vous savez maintenant tout et êtes prête à mettre en route votre piscine !

ponchon-cape-femme

Porter le poncho et la cape

Le poncho et la cape sont deux vêtements bien différents. Le premier est une veste en A, avec un col et un système de fermeture. Le second est un tissu carré avec une ouverture sur le dessus. Comment porter ces « must-have » de l’hiver ? Découvrez des conseils pour rester chic durant la saison froide.

Porter la cape

Ce vêtement s’ajuste à tous les types de morphologies. Si l’on est petite et mince, il vaut mieux le choisir court et avec des matières voluptueuses. Associée à un jean skinny et une belle paire d’escarpins, la cape peut donner un look working girl et élégant.

Si l’on a des formes plutôt généreuses, cette veste est tout simplement idéale. Et pour cause, elle camoufle les rondeurs, tout en permettant de se défaire des manteaux engoncés. Par contre, il faudra éviter les tissus trop épais. Il est préférable d’opter pour de la flanelle ou du drap de laine.

Les femmes grandes et fines peuvent porter tous les modèles de cape. Côté volume et matière, tout est possible. Toutefois, un vêtement trop court pourrait élancer davantage la silhouette.

Le poncho : un vêtement et accessoire tendance

L’alliée par excellence du poncho est la botte haute. Le mélange entre haut légèrement ample et botte étroite peut équilibrer tous les types de silhouettess. Avec un jean slim ou une jupe près du corps, c’est encore mieux ! On trouve différentes sortes de poncho dans les magasins. Pour faire son choix, il faut penser à la palette de couleur des vêtements que l’on a déjà à la maison. Cette saison, les nuances de tons gris ou bruns sont très prisées. Un poncho peut être transformé en accessoires, à savoir en écharpe. Il suffit pour cela de l’enfiler et le placer juste sur les épaules.